Le nasi goreng, spécialité de Bali

Je vous fais découvrir le plat national indonésien, ramené dans mes petits papiers : le nasi goreng. Un de mes péchés mignons au petit-déjeuner et à midi et au dîner… j’en raffole. C’est à Bali, que j’ai découvert la recette toute simple de ce petit plaisir gustatif ! Pour faire simple, « Nasi Goreng » signifie littéralement « riz frit », auquel on ajoute des légumes, de la viande ou des fruits de mer. On en trouve vraiment partout en Indonésie, que ce soit dans les grands restaurants comme dans les warungs (petits bouiboui locaux). C’est un plat très économique qui permet de reprendre un maximum de force !

Je reprends du service, et vous prépare de nouveaux articles sur plusieurs destinations attention spoiler. Mais aujourd’hui,  les billets sont réservés et je m’envole en octobre pour Bali, retrouver ma petite famille et mon île chérie. Je suis tellement heureuse et impatiente que je partage avec vous la recette un peu plus allégée du nasi goreng!

Ingrédients (pour 2 personnes) :

• 3 œufs
• 2 bols de riz de taille moyenne (complet idéalement)
• 1 carotte
• 1 poivron jaune
• 1 blanc de poireaux
• ¼ de chou blanc
• 100 gr de poulet
• 1 dizaine de crevettes décortiquées
• 1/2 piment rouge doux
• 1 gousse d’ail et 1 grosse échalote
• 1 poignée de cacahuètes grillées
• Quelques feuilles de coriandre (ou persil)
• Sauce soja sucrée
• Sauce soja salée
• Sauce oyster
• Huile d’olive
• Sel et poivre

Comment on fait ça ?

Chaque légume doit être coupé en cubes fins ou fines lamelles. C’est parti, on s’y met !

Commençons par faire cuire le riz. Là-bas, ils ont la merveille du siècle, le rice-cooker. Ici, c’est plutôt la croix et la bannière pour cuire correctement! On m’a donc donné 2 astuces pour réussir! Premièrement, tu verses ton riz dans un wok et tu le remplies d’eau jusqu’à ce qu’il y ait une différence de la taille d’une phalange entre le riz et le bord de l’eau (t’as compris ?). Deuxièmement, tu calcules 2 volumes d’eau pour 1 volume de riz (et promis, ça marche)!

Fais chauffer une poêle badigeonnée à l’essuie-tout d’huile. Casse un oeuf, et écrase le façon « oeuf brouillé » et réserve. Remets ensuite la poêle sur le feu avec un peu d’huile et fond d’eau, ajoutes-y l’échalote et l’ail pour les faire dorer. Verse, ensuite, les légumes coupés (carottes, chou, poireau, poivron). Pose un couvercle et laisse cuire 15 minutes à feu très doux. Vérifie régulièrement que l’eau évaporée ne fasse pas brûler les légumes, ça risque de pas être très très bon!

Le nasi goreng, plat national à Bali et en IndonésieOn s’attaque maintenant au poulet et aux crevettes. Découpe en fine lamelle le poulet, et coupe la moitié de tes crevette en petits bouts (le reste fera joli en entier). Ajoute les crevettes aux légumes, la sauce soja salée, mélange et referme le couvercle. Dans une autre poêle fais cuire le poulet en assaisonnant avec un peu de sauce soja sucrée. Une fois le poulet cuit, met-le dans les légumes, poivre et mélange.

On y insère, de suite après, le riz cuit, l’oeuf brouillé, la coriandre (ou persil), le piment doux et une cuillère de sauce oyster (pas trop parce que ça pue). Laisse chauffer doucement, et pendant ce temps, prépare deux oeufs aux plats.

Pour le dressage, il suffit d’utiliser un bol comme emporte-pièce et le retourner dans une assiette. Surplombe ton dôme de nasi-goreng par l’oeuf au plat puis sale et poivre. On le sert comme ça, chaud et délicieux ! Pour faire joli tu peux rajouter des tranches de concombre et tomates sur le côté de l’assiette 😉

Et ça donne quoi ?

AAAAAHHHH le régal!! On voyage, on retrouve les goûts de Bali, on reprend du poil de la bête ! C’est un plat tellement facile, il appelle à la convivialité! On se revoit en sarong, les pieds dans le sable à l’autre bout du monde! Merci à Dwik, de m’avoir montré et appris cette recette qui a marqué 6 mois de ma vie 😉 et que j’ai plaisir à refaire à la maison.

Qui l’a déjà testé???

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *