Un long week-end à Marrakech

Envie de m’évader pour quelques jours, je décide  de faire une petite surprise pour l’anniversaire de Loulou. Je nous réserve 4 nuits dans un Riad à quelques kilomètres de Marrakech !  Nous voilà enfin partis vers le Maroc le temps d’un long week-end à Marrakech, la sublime !

Nous avions donc réservé via Loisirs Enchères, nos 4 nuits au Riad Qodwa à 14 kilomètres de Marrakech ! Le Riad est un petit havre de paix, chatons et paons se baladent dans le jardin et autour de la piscine tranquillement et nous tiennent compagnie durant nos repas. La chambre est immense et propre, dans un style typique d’ici ! Il manque simplement un peu d’isolation phonique, mais notre chambre donnait sur la réception et le hall d’entrée, pas étonnant donc d’entendre du bruit. Nous avons rapidement sympathisé avec l’équipe du Riad : souriants, gentils, à l’écoute et de très bons conseils, ils nous ont fait passer un séjour très agréable !

Jour 1 : La Koutoubia  et la Place Jeema Lfna

Le Riad est super bien organisé, car ils mettent à disposition de leurs clients, une navette 4 fois par jour pour aller et revenir de Marrakech.
Nous avons donc débuté notre visite de Marrakech par une balade ensoleillée dans les jardins de la Koutoubia. Il s’agit d’un immense parc arboré de palmiers où l’on flâne le long des cours d’eau et où l’on peut observer les gens discuter à la fraîche assis sur un banc.

La Koutoubia est incontournable à Marrakech.
C’est un sublime minaret de 77 mètres de hauteur culminant la plus grande mosquée de Marrakech.Si vous êtes déjà allés en Andalousie, vous reconnaîtrez les grandes lignes architecturales et les détails sculptés avec minutie. Ne vous attardez pas avec les soi-disant guides qui essayeront de vous faire sortir quelques pièces en échange d’une visite complète de la mosquée. Si vous n’êtes pas de confession musulmane, vous ne pourrez pas y entrer.
Cependant, vous pouvez découvrir derrière celle-ci les vestiges de la toute première mosquée construite à cet endroit, mais qui fût à l’origine mal orientée.

La place Jemaa El Fna et c’est parti, pour le chaos organisé ! On a donc réussi à se faire avoir avec les célèbres coups du serpent ! Nous retrouver avec un serpent sur l’épaule  pendant que l’on nous demande de payer cette prestation c’est pas très agréable, fuyez donc ces « charmeurs de serpents » ! Loulou, et sa phobie du serpent, était cependant, tordant à voir ! Pour la petite histoire, c’est aussi sur cette place que les sentences des condamnés à mort étaient exécutées. Les têtes coupées étaient, ensuite, accrochées sur un mur. C’est de ces périodes sombres que la Place hérite son nom littéral « l’Assemblée des morts ».

De nos jours, la place Jeema El Fna  est classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, pour son patrimoine immatériel. Hey oui, c’est ici que se regroupe et s’échange un grand nombre de traditions de la culture populaire marocaine. Ici, les stands d’oranges pressées se chevauchent. Les acrobates et les charmeurs de serpents vibrent sur le son de castagnettes des Gnaoue. On peut aussi s’installer dans un cercle pour écouter les merveilleuses histoires des conteurs ou encore essayer quelques jeux!
À partir de là, on peut observer l’animation de cette place emblématique. Gargotes de jus de fruits, vendeurs ambulants de sacs ou d’épices, musique berbère font ressortir l’effervescence de ce lieu. On a donc décidé de s’installer dans un café pour admirer l’agitation ambiante autour d’un thé à la menthe.
Après s’être réhydratés, nous voilà partis dans le souk, histoire d’appréhender les lieux et découvrir son atmosphère. C’est tout simplement incroyable ! On est tiraillé entre oppression au vue du monde et du bruit et curiosité face à tant d’affairement, aux multitudes de stands, d’odeurs et de couleurs.
Le soir venu, au centre de la place, les cuisiniers s’affairent, les tables et les tabourets apparaissent pour devenir un marché de nuit où tous les sens sont en éveil !

Jour 2 : Histoire et Souk de Marrakech

Deuxième jour sur place, on a très envie d’en savoir plus sur l’histoire de la ville et découvrir cette nouvelle culture dans laquelle nous sommes entièrement immergés. On est donc parti à la conquête des lieux historiques emblématiques de la ville.

  • Les magnifiques tombeaux saâdiens :

Datant de la fin du XVIe siècle, le sultan Ahmed el Mansour fit embellir magistralement la « quoubba » où furent inhumés son père et son grand-père. Elle devint alors une magnifique nécropole qui accueillit la dynastie saâdienne. Ainsi, autour d’un jardin reposant, on peut découvrir les tombeaux des rois maudits et les mausolées. La finesse de l’architecture est incroyable. On dirait de la dentelle savamment déposée sur les parois ! C’est un véritable trésor caché, car l’entrée avait été murée au XVIIe siècle. Il a été découvert seulement après une série de photographies aériennes qui les a mis à jour en 1917.

  • Le Palais de la Bahia :


On entre ici dans une demeure princière à couper le souffle. Son nom signifie la « brillante ». Le palais a été restauré en 2014 et de nouvelles pièces s’ouvrent au public. On ne parcourt ainsi qu’une infime partie des huit hectares de la propriété. Son architecture labyrinthique est le fruit de plusieurs agrandissements au fil des générations. Les jardins intérieurs nous font immédiatement penser à l’Andalousie et ses patios. Encore plus luxuriante, la végétation apporte la fraîcheur recherchée. Je suis tombée, encore une fois, en admiration devant les décors de dentelles et surtout, en regardant la multitude de carreaux au sol. Ils sont tous plus colorés et travaillés les uns que les autres. On fait vite le rapprochement entre les décors andalous et portugais qui ont été largement influencés par ces magnifiques architectures.

  • Le souk :


On a pu se balader dans le souk et se perdre  dans ses ruelles avant de faire une pause en terrasse au Sultana, Riad époustouflant au coeur de la Médina ! On grimpe sur leur toit-terrasse et on profite de l’ambiance lounge et de la vue sur Marrakech. Ici, on trouve absolument de tout ! Les stands fleurent bon les épices, les olives, les pâtisseries, la menthe ou encore le savon noir ! Autant de couleurs et d’odeurs qu’il y a de choix et de sourires. Il nous reste plus qu’à tenir bon face à la caverne d’Alibaba et ses sacs, sa vaisselle peinte et ses étoffes !

Pour terminer la journée, on est allé jusqu’à la place Jeema El Fna, en traversant les plus merveilleuses odeurs d’épices, de menthe fraîche et d’olives. Un peu avant que le soleil ne se couche, les stands du marché de nuit s’installent et s’activent aux fourneaux ! Il n’y a plus qu’à choisir en faisant bien attention au tarif !

Jour 3 : Les musées de Marrakech

Pour notre troisième jour, nous voulions en connaître davantage sur l’histoire de Marrakech et du Maroc, nous avons alors choisi plusieurs musées et sites culturels très intéressants.

  • Le Musée de Marrakech :


Ce musée est assez récent et prend ses quartiers au coeur du Palais de Medhi M’Nebhi. On entre alors dans une véritable demeure marrakchia où l’on peut admirer des oeuvres d’art contemporain. On a adoré flâner entre les patios, la doucira, le hammam et les anciennes écuries, découvrant mille fontaines ainsi qu’un gigantesque lustre en cuivre de plus d’une tonne !

  • Le Musée de la photographie et sa terrasse :


Gros coup de coeur pour le musée de la photographie de Marrakech installée dans une jolie maison ! On découvre une tout autre ambiance : depuis la fin du XIXe siècle jusqu’au milieu du XXe siècle. Chaque cliché témoigne de l’évolution des techniques, mais aussi celle des paysages et des moeurs du pays. C’est une ode à la culture berbère. Chaque salle a son histoire. Petit secret bien gardé, la maison de la photographie propose aussi un très beau toit-terrasse, intime et fleuri. De quoi faire une pause cachée à l’abri de l’agitation du souk.

Pour tout vous avouer, nous nous sommes totalement perdus pour le trouver et s’est même fait copieusement arnaquer ! Réfléchissez donc à deux fois avant de suivre le gentil jeune homme  qui vous propose de vous montrer le chemin. Car, en fin de course ce petit gars vous demandera une somme exorbitante !

  • La Medersa Ben Youssef :

Encore une institution, édifice fabuleux, créé par les saâdiens. Une « merdersa » est une grande demeure accueillant les étudiants qui vivaient et s’instruisaient à la mosquée. Il s’agissait en fait de l’ancêtre des résidences universitaires. On découvre alors en rez-de-chaussée de longs couloirs menant à une immense cour possédant un grand bassin. Les mosaïques au sol à l’intérieur et la dentelle sculptée sur les murs à l’extérieur sont incroyables. Le marbre blanc rend l’atmosphère mystique. La quiétude des lieux est très apaisante, car en totale contradiction avec l’activité frénétique de la ville.
À l’étage, on pénètre dans un nouveau labyrinthe de couloirs desservant un escalier en bois massif. On peut alors pousser les portes pour rentrer dans ces chambres étudiantes. Les plus belles ont une vue sur la cour intérieure. On prend ainsi toute la mesure de la grandeur de la medersa. L’architecture dite hispano-mauresque est ici à son paroxysme. Plus loin, on découvre les chambres plus petites et exiguës où pouvaient se tasser 2 à 5 élèves.
Il faut se rendre compte que les étudiants venaient de partout dans le pays pour s’instruire. Ils vivaient totalement dépendants de la medersa qui les logeait et les nourrissait. Elle est restée active jusqu’en 1960.

Après nous être perdus pendant plus d’une heure dans le souk à la recherche DU restaurant, nous l’avons enfin trouvé : le Bougainvillier ! Pour le plus grand plaisir de nos papilles. Loulou se commanda un couscous royal  et moi j’ai craqué pour une pastille au poulet. Un vrai régal dans un havre de paix ! Le patio est superbe avec une végétation apportant une fraîcheur tant recherchée durant notre périple dans les méandres du souk.

Ensuite, je souhaitais trouver plus amples informations sur les plantes et herbes médicinales utilisées traditionnellement ici. J’adore découvrir de nouvelles utilisations des plantes pour la santé, le bien-être et même la maison. C’est mon côté écolo et « mon corps est un temple » qui ressort de plus en plus souvent … J’ai donc eu droit à une présentation complète des plantes et épices dans une petite herboristerie . J’ai pu échanger sur les propriétés de certaines plantes. Je me suis décidée pour l’achat d’épices pour ma soeur et de tisane respiratoire à base d’eucalyptus et menthe poivrée pour moi. J’ai aussi pris des fleurs d’hibiscus rouge sang pour adoucir la tisane.

Jour 4 : Randonnée dans la Vallée de l’Ourika

Découvrir Marrakech est une chose, mais sortir de la ville et explorer ses alentours c’est encore mieux. Nous avons un peu joué les touristes en réservant une excursion dans la Vallée de l’Ourika au sud de Marrakech. Ce territoire aux racines et traditions berbères nous intriguait. Nous voilà alors dans un van sur la route sinueuse.

Premier arrêt pour voir des chameaux, pauvres bêtes trop sollicitées par les touristes inconscients de leurs conditions de vie…
Le deuxième stop s’avère bien plus intéressant, car nous arrivons au jardin bioaromatique d’Ourika. Super visite, où l’on découvre les plantes médicinales et aromatiques, la fabrication des huiles essentielles et aussi, la confection de l’huile d’argent. Si j’ai bien compris le mécanisme, les noix d’argan sont pressées sur une meule pierre pour former une purée. Celle-ci est ensuite pressée dans un drap pour donner l’huile. On apprend après qu’ils proposent aussi des cours de cuisine. J’aurais clairement bien craqué dessus avec Loulou… À défaut, je repars avec une jolie fiole d’huile de fleurs d’oranger. J’ai failli ramener avec moi presque toutes les épices et herbes aromatiques d’ici !

Notre adorable guide nous propose ensuite de monter encore plus haut ! Et comme nous sommes curieux, nous le suivons. Je dois, ainsi vaincre mon vertige et crapahuter sur une échelle dans le vide ! Loulou derrière, me voilà un peu plus rassurée…
On grimpe alors au niveau supérieur où l’on découvre de jolies terrasses sous les arbres et un étonnant système de refroidissement des boissons utilisant l’eau de source coulant sur les parois rocheuses. On continue de marcher tout en profitant d’un nouveau stop près de petites cascades pour se tremper.
Plus loin, on distingue de sublimes noyers dont on peut goûter quelques fruits: une saveur qui rappelle les noix du Périgord encore plus parfumées !
La randonnée se termine par une descente sur un chemin de cailloux très aride. On passe, ensuite, un petit pont de bois au coeur d’un village pour rejoindre un cours d’eau où se dressent quelques tables. Ce n’est pas le meilleur service ni tajine que l’on ait pu déguster durant notre séjour, cependant le cadre vaut le détour !

De retour au Riad, nous avons foncé à la piscine et d’une soirée au calme avec l’équipe, plus qu’adorable, pour récupérer.

Jour 5 : Shopping à Marrakech


Nous avons mis à profit nos repérages et notre entraînement en négociation pour faire quelques emplettes : savon noir, bijoux (boucles d’oreilles, pendentifs et bracelets), épices, huile d’argan. Nous avons aussi fait un passage par la Pâtisserie des Princes (près de Jeema El Fna) et on s’est un peu emballé… Au final, à force de rajouter de nouvelles gourmandises à notre panier, on est reparti avec 2,5 kilos de pâtisseries marocaines ! On est ensuite allé déguster notre dernier tajine au restaurant Oscar Progrès, c’était tout simplement délicieux, rien à redire !

Puis direction l’aéroport pour rentrer le coeur chargé de beaux souvenirs et belles rencontres. Pensez à arriver une heure plus tôt qu’à l’habitude devant l’aéroport, car il y a une fille d’attente dehors pour passer les premiers portiques de sécurité !

Ce que l’on a aimé

  • L’ambiance et l’atmosphère du Riad
  • L’effervescence de la Medina
  • Les odeurs et les couleurs des stands du souk
  • L’architecture incroyable et le travail soigné apporté à chaque détail des décors
  • Jouer le jeu de la négociation avec le sourire
  • La gentillesse et les sourires partout
  • Les panoramas durant notre randonnée
  • Goûter à toutes les spécialités locales

Ce que l’on a aimé déguster

  • Le thé à la menthe, pourtant je ne bois JAMAIS sucré, mais là j’ai adoré
  • Les couscous
  • Les tajines en tout genre :poulet figues, olives, citron ou encore kefta
  • Les pastillas et leur doux goût de cannelle
  • Les pâtisseries à foison. Note à moi-même pour la prochaine fois, prévoir une grosse diet’ avant de partir ET une énorme détoxication en rentrant.

Ce premier séjour au Maroc a été assez voire touristique, car nous avions décidé d’en découvrir le maximum sur ce long week-end à Marrakech. Ceci dit, il nous reste encore beaucoup à voir et explorer de la ville et du pays. Si tu veux en voir plus de notre escapade, viens voir mon portfolio de Marrakech ! 

Nous profitons du mariage de nos amis en octobre pour y retourner et nous organiser un road-trip au Maroc ! Soon, soon, soon …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *